Nos attachements

Nous créons nos attachements et nos attentes sur les personnes qui nous entourent. Nos fantasmes sont projetés par le mental sur la réalité du monde, sur les gens et sur les choses. Cette projection devient notre réalité. Lorsque nous n’obtenons pas ce que nous attendions, nous déprimons. Renoncer à ce mental, ce n’est pas devenir stupide, c’est abandonner l’attachement au monde que notre mental en a.
Beaucoup d’amour

Laisser un commentaire